lunes, 28 de mayo de 2012

L'Irréparable


Pouvons-nous étouffer le vieux, le long Remords,
Qui vit, s'agite et se tortille
Et se nourrit de nous comme le ver des morts,
Comme du chêne la chenille?
Pouvons-nous étouffer l'implacable Remords?


Charles Baudelaire

No hay comentarios:

Publicar un comentario

Entradas populares